Rotin ou kubu : comment faire le bon choix pour son mobilier de jardin ?

Rotin ou kubu : comment faire le bon choix pour son mobilier de jardin ?

Le tressé, c’est tendance. Un simple coup d’oeil sur les catalogues des différents fabricants suffit à constater le grand nombre de créations réalisées dans ce style. Arbonie ne déroge pas à la règle et propose quelques pièces de mobilier de jardin qui s’apparentent à des matières tressées, comme les salons Ferro et Osaka, en résine tressée, ou encore les fauteuils Esteban et Zacaria. D’ailleurs, ce sont ces deux derniers qui nous intéressent ici.

L’un est en rotin, l’autre en kubu. Si les deux meubles sont différents en apparence (un fauteuil rond d’un côté, une chaise originale de l’autre), les matériaux utilisés présentent eux aussi des caractéristiques éloignées, qui les destinent à des usages distincts.

Kubu et rotin, égaux face à la météo ?

Le rotin et le kubu ont des provenances différentes. Les deux sont des lianes à l’origine, issues du palmier pour le rotin, et du bananier pour le kubu. Le rotin brut propose des teintes entre le beige et le orange, difficilement exploitables sans un traitement supplémentaire, là où le kubu dispose de teintes grises plus dans l’air du temps. Cela dit, l’apparence même du matériau relève d’une appréciation subjective, certains préfèreront le rotin, d’autres le kubu.

En revanche, par leurs caractéristiques différentes, les deux matériaux ne partagent pas les mêmes usages. Une chose est sûre : ils peuvent tous deux être utilisés pour en faire du mobilier de jardin. Mais là où le kubu dispose d’une résistance naturelle aux intempéries et aux changements de climat, sa plus grande force, le rotin est bien plus frileux dès qu’une goutte de pluie pointe le bout de son nez.

Ainsi, tous les meubles en rotin doivent être surveillés de près dès lors qu’ils sont placés en extérieur. On évitera de les laisser à l’extérieur durant toute l’année sans la moindre protection, sous peine de les voir se détériorer prématurément. Les meubles en kubu quant à eux vivent très bien à l’extérieur et ne nécessitent qu’un entretien minimal. Cette différence implique donc de bien prévoir quel sera l’usage de votre mobilier avant de craquer pour l’une ou pour l’autre matière.

“Est-ce que la zone dans laquelle j’habite est sujette à d’importantes variations climatiques ? Mon mobilier doit-il rester dans mon jardin toute l’année ? Est-ce que je dispose d’un espace de stockage suffisant pour le ranger en cas de pluie ?”

Toutes ces questions ont leur importance dans le cas de l’acquisition d’un meuble de jardin en kubu ou rotin tressé. Elles ne doivent cependant pas trop prendre le pas sur le simple fait de vous faire plaisir avec une pièce que vous trouvez agréable à l’oeil et confortable. Après tout, c’est bien là les deux choses essentielles pour faire de votre jardin ou terrasse le lieu dont vous rêvez, n’est-ce pas ?

Tous les commentaires

Laisser un commentaire